Rideaux fermés sur l’atelier de relecture du Curriculum du Master en Pastoralisme : vision novatrice pour une meilleure offre de formation

Le renforcement de capacités demeure un axe majeur du Centre Régional AGRHYMET qui parmi une panoplie d’offres de formations, met un accent important sur le Master en Pastoralisme. L’offre de formation du Master en pastoralisme répond au souci de pallier la faiblesse quantitative et qualitative de cadres sahéliens pour prendre en charge les nouveaux défis liés au pastoralisme ; il est alors absolument important que le curriculum de ladite formation soit efficient pour tout apprenant de l’espace CILLS/CEDEAO ou autre espace communautaire du continent. Le sujet était au cœur d’un atelier qui s’est tenu du 15 au 17 mars 2021 à Niamey, la capitale du Niger.

Mise en place dans le cadre du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) avant de bénéficier présentement de l’appui du projet Régional de Dialogue et d’Investissement pour le Pastoralisme et la transhumance au Sahel et dans les Pays Côtiers de l’Afrique de l’Ouest (PREDIP), cette formation initialement destinée aux cadres sahéliens est aujourd’hui à sa quatrième promotion, et compte de plus en plus d’étudiants des pays côtiers. Il urge donc de revoir les modules et de les réadapter à toutes les zones géographiques. « Après la mise en œuvre de la première promotion, en début 2017, nous voici aujourd’hui réunis pour revoir le curriculum de cette formation car lors de la troisième promotion, la formation a été élargie aux participants des pays côtiers (Bénin, Togo, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigéria). La formation a été donc élargie à un autre milieu par rapport au contenu initial qui était purement sahélien. Il est donc important que nous puissions revisiter le contenu de cette formation pour qu’elle prenne en charge la problématique de ces pays côtiers qui n’ont pas été intégré au curriculum initial », a expliqué le Professeur Atta Sanoussi, Chef du Département Formation et Recherche du Centre Régional Agrhymet à l’ouverture de l’atelier.

 Dans le cadre de la troisième promotion constituée de 27 étudiants, la formation a été ouverte à trois pays côtiers du CILSS (Bénin, Côte d’Ivoire, Togo) avec l’appui du PREDIP. Actuellement, des étudiants de l’Afrique centrale, notamment du Cameroun, sont également retenus pour ce Master. Ce qui sous-tend la nécessité d’actualisation du contenu de formation, afin de prendre en compte la problématique et les besoins spécifiques de ces pays.

Cet atelier de relecture du curriculum est aussi une opportunité pour intégrer les observations issues de l’appréciation des étudiants des trois premières promotions du Master quant au contenu de la formation et leur insertion professionnelle, de même que celles des employeurs qui sont des maillons importants de la chaîne, afin que l’offre cadre mieux avec leurs attentes et surtout facilite l’insertion/réinsertion professionnelle des diplômés. Elle est aussi une occasion d’intégrer les recommandations faites par les Experts du CAMES, lors de l’évaluation du dossier de reconnaissance du Master par le PRED 2020.

Précisons que l’originalité du Master en Pastoralisme réside dans son approche transversale, systémique, pluri et interdisciplinaire. Il combine les sciences de la vie et de la terre à celles des sciences humaines. Les objectifs pédagogiques initiaux du Master en Pastoralisme sont : i) accroître progressivement une masse critique de pastoralistes sahéliens compétents en mesure de prendre en charge les problèmes qui se posent ; ii) accroître significativement la résilience des acteurs du pastoralisme au Sahel afin d’inverser les tendances involutives des facteurs socio-économiques, environnementaux et institutionnels.

Les enseignements sont organisés selon les normes du système Licence-Master-Doctorat (LMD), et structurés en deux (02) semestres : le premier est consacré à la formation théorique, et le second entièrement dédié au stage de terrain, après présentation et validation des protocoles par l’équipe pédagogique du Centre Régional AGRHYMET (CRA).

Les objectifs de l’Atelier ont été atteints, voire dépassés. Ainsi, le curriculum et le syllabus ont été relus, et une nouvelle offre de formation (semestres 1 et 2 du master) élaborée.