Dispositif de collecte des données du PREDIP : les acteurs formés à Ouaga

Les acteurs et partenaires du PREDIP ont vu leurs capacités renforcées pour collecter les données sur le pastoralisme et les infrastructures pastorales réalisées dans les pays. La formation à Ouagadougou a duré une dizaine de jours.

Afin de doter le PREDIP d’un dispositif régional de collecte de données sur le pastoralisme et les infrastructures pastorales, le CILSS et ses partenaires de mise en œuvre du PREDIP ont entrepris dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 3 coordonnée par Acting For Life, de former une masse critique de spécialistes pour collecter les données. Depuis plus d’un mois, des sessions de formations sont tenues au Mali, au Niger, au Burkina Faso, au Ghana et en Côte d’Ivoire. L’objectif est de former une centaine de personnes à la cartographie, au système d’information géographique et au KOBO Toolbox.

L’étape du Burkina Faso s’est focalisée un ensemble de modules que sont : (i) la cartographie participative qui vise à mettre les acteurs locaux au centre de la chaine de collecte et de traitement ; (ii) la collecte de données GPS afin de permettre un géo référencement des infrastructures pastorales, (iii) la cartographie avec les logiciels libres ( QGIS ) pour donner aux acteurs locaux la possibilité de faire des cartographies à l’échelle locale, (iv) la collecte de données avec KOBO Toolbox afin de permettre l’utilisation des smartphones pour la collecte de données sur le terrain.

La cérémonie de clôture de la formation de Ouagadougou a été présidée par M. Ahmat HASSAN MOUSSA, Coordonnateur régional du PREDIP qui a exhorté les participants à faire bon usage des connaissances acquises et à bien approfondir la question de collecte de données sur les infrastructures pastorales dans la sous-région.

Il faut rappeler que ces formations dans les pays sont assurées par les experts du Service régional d’information pastorale (SRIP) composante 1 du PREDIP coordonnée par le Centre Régional Agrhymet de Niamey.