COMATAO : des outils de collecte des données sur les maladies animales transfrontalières et les zoonoses validés

Dans le cadre du renforcement des capacités des Réseaux de surveillance épidémiologique (RESEPI) afin de dresser le statut épidémiologique des pays membres du PREDIP, l’équipe régionale du projet de Contrôle des maladies animales transfrontalières en Afrique de l’Ouest (COMATAO) Composante 4 du PREDIP basée au Centre régional de santé animale (CRSA) a organisé du 17 au 18 mars 2021 à Salla au Mali, un atelier régional de validation des outils de collecte des données sur les maladies animales transfrontalières et les zoonoses.

Ont pris part à cette rencontre régionale, les Directeurs des services vétérinaires et leurs Chefs d’unités d’épidémiologie du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Mali, du Niger et du Togo ainsi que les représentants du Centre régional Agrhymet (composante 1 du PREDIP) et du CILSS (composante 5 du PREDIP).

En deux jours d’échanges, les participants ont passé en revue les principales maladies transfrontalières y compris les zoonoses et les initiatives déployées par les pays ou au niveau régional pour les endiguer.

Ils ont également examiné, amendé et validé les principaux outils de collecte développés par l’équipe régionale du COMATAO, à partir de leurs expériences de terrain et des spécificités des pays. Les participants ont aussi formulé des recommandations pour un meilleur contrôle des maladies animales transfrontalières et les zoonoses en Afrique de l’Ouest. Ces recommandations ont été formulées en l’endroit des Etats membres, du CRSA et des partenaires techniques et financiers.

Cet atelier a été ouvert par Dr Drissa Coulibaly représentant du Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche du Mali. Auparavant,  Dr Brice Lafia Coordonnateur du COMATAO, au nom de Dr Vivian IWAR, Directrice Exécutive du CRSA, a souhaité la bienvenue aux participants. Par ailleurs, il a souligné que les maladies animales transfrontalières constituent une menace sur le développement de l’élevage en Afrique de l’Ouest si elles ne sont pas contrôlées.

Le COMATAO dispose désormais d’outils consensuels et fiables pour collecter les données sur les maladies animales transfrontalières y compris les zoonoses. Ceci lui permettra dans un cadre régional de surveillance épidémiologique efficiente et performante de mieux suivre le statut épidémiologique dans les huit pays du PREDIP

Rappelons que le COMATAO est la composante 4 du projet régional de dialogue et d’investissement pour le pastoralisme et la transhumance au Sahel et dans les pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest (PREDIP) financé par l’Union Européenne. Son objectif est de maîtriser les principales maladies animales transfrontalières ayant un impact sur la santé animale et humaine.