Transhumance : la dynamisation des cadres de concertation entre le Bénin, le Burkina Faso et le Togo au centre d’une rencontre régionale organisée par le CILSS

A l’initiative conjointe du CILSS et de l’APESS, est organisée une rencontre régionale de dynamisation des cadres de concertation situés dans la zone transfrontalière entre l’Est du Burkina Faso, le Nord du Bénin et le Nord du Togo, du 15 au 18 novembre 2021 à Tenkodogo.

Face aux nombreux défis que rencontrent les acteurs et partenaires du pastoralisme en Afrique de l’Ouest, des cadres de dialogue transfrontaliers ont été mis en place pour servir d’espaces de dialogue afin de prévenir, gérer et transformer les conflits liés au système d’élevage mobile et promouvoir une transhumance aussi bien interne que transfrontalière apaisée pour une gestion concertée et rationnelle des ressources naturelles.

Cependant, ces cadres connaissent des difficultés de fonctionnement et de durabilité pour jouer pleinement leurs rôles, comme l’ont si bien relevées les études réalisées par le Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS), et le PRODIATA (Composante 2 PREDIP).

Cette rencontre régionale, à laquelle prennent part une trentaine de participants venant des Organisations Pastorales Régionales, des organisations pastorales nationales, des Services Techniques, des leaders des éleveurs (rugga), des communes transfrontalières du Bénin, du Burkina Faso et du Togo, des ONG CARE et SNV et du CILSS, vise les cadres pour travailler ensemble afin de renforcer la coopération transfrontalière entre les trois pays.

Il s’agira aussi de faire l’état des lieux de fonctionnement des cadres existants, déterminer leurs et leurs faiblesses et proposer des actions concrètes pour leur fonctionnement.

A la cérémonie d’ouverture de cette importante rencontre, le Président de l’APESS, Amadou DICKO ; le Coordonnateur du projet PDPS au Burkina Faso, Jean HARO ; le Coordonnateur régional du PREDIP/CILSS, Ahmat HASSAN, représentant le Secrétaire Exécutif du CILSS ; le Représentant du Directeur Général des Espaces et des Aménagements pastoraux du Ministère des Ressources animales et halieutiques du Burkina Faso, M. Lucien NANEMA ; et le Secrétaire General de la Province du Boulgou, Sanwidi OUMAROU, représentant le Gouverneur de la Région du Centre Est ont relevé l’importance de cette rencontre régionale qui vient à point nommé pour dynamiser les cadres de concertation afin de contribuer véritablement à prévenir et réduire les conflits agropastoraux dont la récurrence ternit l’image de la pratique de la transhumance en Afrique de l’Ouest.

Rappelons que cette rencontre régionale est organisée dans le cadre de la mise en œuvre de trois projets : le Programme de Développement Durable des Exploitations Pastorales du Sahel (PDPS) financé par la Banque Islamique de Développement (BID) ; le PREDIP financé par l’Union européenne et le PEPISAO financé par l’AFD.