Transhumance : installation d’une Plateforme d’innovation en Côte d’Ivoire

Du 26 au 27 novembre 2020 s’est tenu à Korhogo en République de Côte d’Ivoire, l’atelier d’information des autorités et des acteurs pour la mise en place de la plateforme d’innovation multi-acteurs de Korhogo, au Nord de la Côte d’Ivoire. Organisée sous l’initiative du Secrétariat Exécutif de l’APESS, avec l’appui du Secrétariat exécutif du CILSS, de Care International au Burkina Faso, du Secrétaire permanent du CONACILSS et du Ministère des Ressources Animales et Halieutiques de la République de Côte d’Ivoire, la réunion visait à (i) prendre contact avec les acteurs locaux concernés par la transhumance ; ii) présenter les résultats de l’étude de référence, et iii) mettre formellement la mise en place la plateforme d’innovation.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Composante 2 du PREDIP, le PRODIATA axé sur la gouvernance transfrontalière pour réduire les conflits pastoraux, il apparait nécessaire d’instaurer un dialogue régional, à travers la mise en place d’un dispositif de concertation aux différents niveaux local, régional et national de gestion de la transhumance et des ressources pastorales transfrontalières et de respecter la mise en œuvre des textes législatifs et sanitaires. Pour y arriver la mise en place d’une plateforme d’innovation est plus que nécessaire afin de faciliter et contribuer aux échanges entre acteurs de la filière élevage.

C’est tout le sens de la rencontre de deux jours à Korhogo qui a consisté à identifier les acteurs clés devant faire partie de la plateforme d’innovation mais aussi de constituer le noyau pour faciliter les échanges et faire fonctionner la plateforme de la région.

Après les échanges qui ont été précédés d’une présentation sur le processus de mise en place et surtout le fonctionnement d’une plateforme d’innovation, la plateforme de Korhogo a été mise en place avec 28 structures publiques et privées impliquées dans la gestion de la transhumance aussi bien nationale que transfrontalière.

Une feuille de route a été élaborée pour assurer le fonctionnement de la plateforme dont la présidence du comité de suivi comprenant 8 membres incombe à la Préfecture de Région de Korhogo.

La cérémonie d’ouverture a débuté par une bénédiction prononcée par sa majesté, le Chef de Canton de Korhogo suivie de quatre (4) allocutions. La première a été celle de bienvenue prononcée par Mr TUO Tiéba, 1er Adjoint au Maire de Karakoro au nom du Maire de Korhogo. La deuxième allocution a été prononcée par Mr TRAORE Adama, Secrétaire Exécutif de l’APESS qui a au nom du Conseil d’Administration de l’APESS remercié l’ensemble des participants pour leur présence à l’atelier. Il a brièvement présenté le contexte de tenue de la mission et les objectifs et résultats attendus. La troisième intervention a été faite par Dr Marcel KAGNOMOU, Directeur de la nutrition animale et gestion de l’espace pastoral du MIRAH, également point focal du PREDIP au nom du Ministre. Enfin la quatrième allocution a été celle d’ouverture de Mr KOUASSI Detto Marcelin, Sous-Préfet Central de Korhogo, Représentant le Préfet de la Région du Poro. Dans son intervention le Sous-Préfet Central a rappelé l’importance du pastoralisme pour la Côte d’Ivoire et pour la région du Poro car c’est une source de revenu pour les communautés. Il a terminé en montrant que la mise en place de la plateforme autour de la gestion des ressources naturelles est conforme aux orientations du Chef de l’Etat qui visent à améliorer les conditions de coexistence pacifique entre agriculteurs et éleveurs.