Mise en place du SRIP : les experts du Centre régional AGRHYMET à la rencontre des acteurs dans les pays

Afin d’assurer une implication effective des acteurs et des partenaires dans les pays et au niveau régional, les experts du Service Régional d’Information Pastorale (SRIP), composante 1 du PREDIP ont entrepris des missions circulaires dans les pays au cours des mois de mai et de juin 2021.

Au Burkina Faso, la mission composée de Prof Atta Sanoussi et M. Barry Boubacar a rencontré les acteurs et partenaires du secteur agropastoral et échanger sur les mécanismes de collecte, de traitement et surtout de diffusion des données. Les rencontres se sont déroulées avec l’appui du point focal transhumance du PREDIP, Lucien NANEMA, Directeur de la Sécurisation de l’Espace Pastoral au Ministère des Ressources animales et halieutiques du Burkina Faso.

Au secrétariat Exécutif du CILSS, la rencontre a eu lieu avec l’équipe de la Coordination régionale et la coordonnatrice de composante 2, le PRODIATA.

Dans l’articulation et le fonctionnement du PREDIP, la composante opérationnelle 1 du programme est en train de mettre en place un service d’information pastorale durable et accessible par les utilisateurs en s’appuyant sur les bonnes pratiques et les initiatives communautaires existantes.

Dans ce contexte, la mise en place du SRIP doit (i) engager et s’appuyer sur la capitalisation et la valorisation des acquis de diverses expériences en cours, en développant des outils spécifiquement orientés vers la consolidation de ces acquis, (ii) mettre en réseau et en synergie les différents outils existants (base de données, SIG)  et (iii) contribuer à améliorer l’accès à une information technique fiable et pertinente pour différents groupes d’acteurs impliqués dans le pilotage du pastoralisme, incluant les éleveurs.

Pour y arriver, l’équipe de mise en œuvre du SRIP a entrepris une série de missions circulaires dans les huit pays du PREDIP pour faire l’état des lieux du projet et informer les structures partenaires sur le dispositif à mettre en place et de recueillir les informations nécessaires pour affiner et compléter le plan d’actions pour la mise en œuvre du projet. Il s’agit aussi d’assurer une meilleure implication des structures nationales opérant dans la mise en œuvre du projet afin que les résultats permettent d’améliorer le système d’information au profit des utilisateurs éleveurs au niveau régional.

Les échanges au Secrétariat Exécutif du CILSS, sous la présidence du Coordonnateur régional du PREDIP, Ahmat HASSAN MOUSSA, ont permis de faire la situation de développement du SRIP dont les acteurs et partenaires attendent beaucoup.

Le Professeur Atta a fait la situation globale des missions du Mali et du Burkina Faso en soulignant les besoins des acteurs et surtout leurs attentes en termes de fourniture des informations pour aider à la prise de décisions tout en tenant compte de l’existant.

Les dispositifs de collecte des données aussi bien dans les pays qu’au niveau régional ont été au centre des échanges à tous les niveaux. En ce qui la diffusion de l’information collectée et traitée, la mission du Centre Régional AGRHYMET a rassuré ses interlocuteurs sur la prise en compte des outils existants tels que GARBAL déjà utilisé au Burkina Faso à travers la société Orange.

Les composantes 1 et 5 du PREDIP ont convenu d’approfondir la question de l’harmonisation des outils de collecte des données et élaborer des outils qui pourront servir à l’ensemble des acteurs du PREDIP et des projets partenaires sur le pastoralisme.